• Nicolas Piatkowski

De la Procrastination à l'Ultra Focus : Le Secret de ma Méthode.

Mis à jour : févr. 17


Procrastination.


La première fois que j’ai entendu ce terme j’ai eu l’impression que c’était un gros mot.


Selon une étude menée par Odoxa, 85% des français sont des procrastinateurs. Et pire encore. Pour les 18/24 ans, cela monte même à 92% !


Presque 9 personnes sur 10. C’est un beau chiffre pour une note à un examen. Mais pour le développement personnel : aïe, aïe, aïe, c’est un peu effarant.


En tout cas, pour ma part.


Pour vous donner une définition simpliste, la procrastination est le fait de remettre à demain ce que l’on peut faire aujourd’hui.



C’est ce fameux concept qui consiste à dire :


“je vais bientôt le faire c’est promis” . “demain je me mets au sport”, “je vais payer les factures dans la semaine”, “je vais écrire 1 article par jour dès le mois prochain”, “il faut que je développe mon réseau”, “je dois me former à la finance pour analyser les chiffres de mon entreprise”, “ je dois mener une campagne marketing”, “ce weekend je fais le ménage”, “je vais prendre un rdv chez le médecin”...


Et j’en passe.


Je suis sur que vous voyez ce que je veux dire....


La procrastination c’est bien la vie du future. En y réfléchissant un peu, il y a de quoi faire dans l’avenir.


Personnellement cela m'attriste un peu. Ce fléau nous empêche d’avancer dans notre vie. Il nous bloque. Il nous freine. Il nous ralentit.


Une belle source de stress à en croire les chiffres. 73% des français estiment être plus serein à l’arrêt de la procrastination.


Dans cet article, je vais vous dévoiler ma méthode secrète pour maintenir le cap et rester focus dans ses projets.


Un condensé d’outils qui me permet d’être heureux et serein à la fin de mes journées dans un monde toujours plus actif.


Évidemment, c’est une méthode qui ne fait pas plaisir. Elle demande de l’engagement, de la discipline et de la rigueur.


En tout cas, elle a marché pour moi et aujourd’hui j’ai à coeur de vous la partager.


Mais avant d’en dire plus sur cette méthode qui a changé ma vie, laissez-moi vous raconter la genèse de tout ça.


Avant : j’étais procrastinateur et improductif


Depuis 2008, je suis passé de salarié à entrepreneur.


En tant que salarié, je peux dire que ça roulait plutôt bien. Je n’ai pas forcément été frappé par la procrastination en masse. Un peu comme tout le monde, mais rien de bien méchant.

En même temps, il y a avait aussi peut-être moins de raisons de le faire. La sursollicitation, les réseaux sociaux, l’accroissement des projets… sont autant d’éléments qui captent toujours plus nos attentions. Aujourd’hui, c’est encore plus vrai qu’entre 2008 et 2013.


J’avais des objectifs et je tenais la cadence.


Mais tout s’est gâté depuis que je suis devenu entrepreneur. Ma 1ère startup, je l’ai créée en 2014. Un organisme de formation spécialisée dans les thématiques du chiffre à destination des salariés.


Avec 0 € en poche, nous avons développé 19 villes en France et réalisé plus de 30 000 h de formations pour des entreprises comme Microsoft, Air France, Bouygues, Sanofi et des TPE/PME pour ne citer que ça.


De quoi se payer et embaucher des salariés sans emprunter 1 € à la banque.


Une belle réussite pour certain. Un sentiment mitigé pour moi.


Au fil du temps après la construction des premières briques du projet, j’étais passé maître en procrastination. Un champion du monde même.


J’étais brillant pour remettre au lendemain ce que je pouvais faire aujourd’hui. Je ne travaillais pas sur des sujets toujours importants pour l’atteinte de nos objectifs.


À titre d’exemples, je peux citer les éléments suivants :


  • Je disais oui à toutes les sollicitations par peur de dire non

  • J’ouvrais mes mails plusieurs fois sans y répondre tout de suite

  • Je ne planifiais pas précisément mes journées

  • Je faisais de l’administratif au moment où il fallait faire du business

  • Je repoussais le développement marketing

  • ….


Et au fond de moi, j’étais triste. Profondément même.


Je sentais que j’avais du potentiel. Je sentais que je pouvais faire tellement mieux en terme de quantité et de qualité de travail. J’avais l’énergie. Mais elle était placée au mauvais endroit.


Le feu bouillonnait en moi. Mes fins de journées finissaient par un sentiment de frustration plutôt qu’un sentiment de travail accompli.


En revanche, lorsque j’étais au pied du mur, je donnais tout ce que je pouvais pour réussir. Et finalement, tout se passait pour le mieux avec les clients, les partenaires et toutes les personnes avec qui nous collaborions.


Ces situations là, c’étaient celles que je préférais. Je faisais un maximum de choses en un minimum de temps.


Globalement, vous l’aurez compris, je n’étais jamais satisfait dans mon projet d’entreprise. Je me souviens d’une conversation avec un proche qui me disait : “c’est bien ce que vous avez accompli jusqu’à aujourd’hui”.


Je n’y croyais pas une seconde. Je me disais juste : “nous ne sommes qu’à 30% de notre potentiel, tu n’imagines même pas”. J’exagère peut-être un peu les chiffres mais c’était véritablement mon état d’esprit.


La frustration parlait. Et plusieurs fois mon associée m’a fait cette remarque : “Nicolas tu n’es jamais content.”


Elle avait raison. C’était rare les moments où je sentais ce sentiment : “ah c’est bien ce que nous avons réalisé jusqu’à aujourd’hui”.


Je ne focalisais mon regard que sur ce que nous pourrions faire avec notre potentiel et pas sur ce que nous avions fait.


Avec le recul c’était un peu exagéré de ma part car ce n’était pas si mal.

Mais quoiqu’il en soit, je voyais bien qu’il y avait un problème que je devais résoudre.

Je devais travailler sur ma méthodologie de travail et d’organisation personnelle pour être

efficace et efficient.


Fin 2018, j’ai pris une décision.


Ensuite : je me suis formé à la Productivité


Comme tout entrepreneur, il faut chercher des solutions pour résoudre des problèmes.


En décembre 2018, je décide de m’ouvrir au développement personnel pour devenir une meilleure version de moi-même. Pour ça, je sais qu’il faut investir. Investir en moi pour me former et apprendre des choses.


Je commence par une thématique : la productivité.


J'achète une formation en ligne sur le sujet. C’est un “woow” immédiat.


En quelques heures d’apprentissage, je prends une claque. Tout devient clair dans ma tête et je prends littéralement conscience de mes lacunes.


Tout de suite je mets en application ce que j’ai appris. Avec du recul ce n’était rien d’extraordinaire. Mais pour un novice cela m’a bien fait grimper en terme de productivité.


Je vous donnerai ces astuces dans mes 15 conseils juste après.


Depuis ce jour, j’aime dire que “j’ai transformé des mois en des jours”.


Alors j’ai pratiqué et continué à me former sur des sujets en lien avec le développement personnel. Aujourd’hui, j’ai trouvé ma vitesse de croisière en passant de la procrastination à l’ultra focus.


D’ailleurs, je peux vous recommander chaudement la formation d’Onur Karapinar : Productivité Maximale.


Onur est un garçon en or. Il est entrepreneur, auteur du livre Petites Habitudes, grandes réussites et fondateur d’Essentiel un média qui aide les gens à mieux vivre et mieux penser grâce à des articles concrets.


Une chouette rencontre que j’ai pu faire sur ma chaîne Youtube en 2019.


Enfin : je suis parti à la quête de ma Légende Personnelle



C’est un concept découvert lors d’une lecture fabuleuse. Celle du Livre de Paulo Coelho : “L’Alchimiste”


Une histoire montrant le parcours initiatique d’un homme qui part à la conquête de ses rêves. Un livre poignant qui a véhiculé un déclic dans mon esprit. Cela a modifié ma façon de penser et de vivre chaque instant.


J’étais motivé par nature. Parfois un peu trop. Mais là, j’ai dépassé un autre niveau. Je suis déterminé à vivre mes rêves en lien avec mes valeurs, mes ambitions et mes aspirations. Avant ce n’était pas toujours clair, mais là c’est devenu une évidence.


Aller à la quête de sa légende personnelle est un travail de longue haleine. Pour découvrir sa mission, cela peut prendre des mois voir des années.


Mais il existe quelques moyens pour y arriver que je vais théoriser à ma manière.


Étape 1 : La création d’une liste de vie.


Imaginez-vous mort. Votre vie sur terre a touché à sa fin. Tout est terminé. À cet instant votre possibilité d’agir est littéralement anéantie par cette circonstance de la vie qui a touché votre être.


Cette épreuve de la mort est en réalité une normalité. Le monde est comme ça depuis la nuit des temps. Je ne vais rien vous apprendre.


À l’aube de notre vie nous naissons fragile et pétillant. Sans imaginer ce que nous allons vivre tout au long du chemin. Insouciant et enjoué, nous aurons envie tout au long du voyage, de rendre l’histoire belle et pleine de vie.


Un peu mystique comme accroche. Je le conçois.


Mais pour créer sa liste de vie, il est important de répondre à plusieurs questions :


Qu’est-ce que vous souhaitez que l’on dise de vous à votre mort ? Que souhaitez-vous avoir accompli à la fin de votre vie ? De quoi seriez-vous le plus fier à l’aube de votre mort ? S’il vous restait 1 semaine à vivre, que feriez-vous ? Quelle trace souhaitez-vous laisser sur cette terre ?

C’est un concept ultra basique. Mais il est incroyablement puissant lorsqu’il est incarné.


Pour ma part, j’ai lu ça des dizaines de fois. Mais cela n’a jamais raisonné en moi. Sauf à la lecture de l’Alchimiste.


Alors j’ai créé ma liste de vie. La liste des choses que je veux avoir accomplie avant de mourir.


Une sorte de contrat moral avec moi.


J’ai classé ma liste de vie en 2 catégories :


  • La partie personnelle

  • La partie professionnelle


Tout ça avec un prix, une échelle de temps et des étapes (comme dans le tour de France) à 3 mois, 6 mois, 1 an, 5 ans, 10 ans et 20 ans.


Ce que j’ai écrit. C’est exactement ce que je veux réaliser. Pour ça, j’ai été extrêmement précis dans ma vision.


Si vous faites cet exercice, cela vous permettra de clarifier vos objectifs de vie et les efforts à fournir pour y parvenir.


Vous pouvez noter par exemple :


  • Lire 3 livres par mois (2 business, 1 développement personnel)

  • Prendre 3h de cours de pâtisserie par trimestre avec mes enfants

  • Faire du sport 2 fois par semaine pour garder la forme

  • Créer une agence de mode à Paris dans 3 ans

  • Donner 12 jours par an pour une association en faveur des enfants

  • Apprendre l’anglais d’ici 2 ans

  • Devenir champion du monde de foot

  • ….


Chaque liste de vie est unique. Propre à chaque personne. Elle doit être en lien avec vos valeurs, vos ambitions et vos capacités.


Personnellement, je regarde régulièrement cette liste que j’ai appelée : “Ma Légende Perso”.

Et c’est tellement stimulant d’agir pour la remplir pas à pas. Pour moi ce fût l’un des meilleurs exercices que j’ai réalisé ces derniers mois pour me donner l’énergie chaque jour.


Étape 2 : L’action sans plus attendre 1 min.


Le temps est l’une des ressources les plus précieuses que l’on peut avoir.

Le temps est compté. Le temps passe si vite.


Pour le visualiser, j’ai représenté un schéma avec des carrés. Chaque carré représente une année de vie. Les carrés rouges sont les années écoulées. Les carrés blancs sont les années potentiellement à venir.



Ce schéma est frappant et il m’a interrogé : “Nicolas, voilà le potentiel de temps qu’il reste pour aller à la conquête de ta légende personnelle”.


Autrement dit, voici le temps qu’il te reste pour atteindre tes objectifs de vie.


Et bien sûr, ce n’est qu’un stock potentiel de temps puisque nous n’avons aucune certitude de passer la barre des 30, 40 ou 50 ans.


C’est pour ça qu’aujourd’hui, je refuse de perdre une minute à des choses qui ne m’importent pas.


L’inaction est un fléau.


Surtout à cette époque où tous les moyens sont bons pour repousser nos efforts au lendemain. Mais attention, 1 journée de perdue est 1 journée qui éloigne l’individu de sa légende personnelle.


Maintenant, j’ai un mantra clair : “tout ce qui me détourne de ma légende personnelle doit être écarté”

Avec ce mantra en tête je garde mon esprit en éveil et une régularité dans mes actions. C’est un outil puissant qui résonne énormément chez moi.


Alors si j’ai un conseil à vous donner : agissez dès maintenant sans attendre une minute !



Mes 15 astuces concrètes pour rester ultra focus


Maintenant je vais vous présenter mes conseils pour dissoudre la procrastination et passer dans un état de focus intense.


Ce n’est pas une méthode miracle. C’est un mixte de bon sens, d'astuces et de discipline.

En fonction de votre état actuel cela pourra sembler difficile au début. Mais rien d'insurmontable. Soyez-en rassuré.


Petit à petit, vous arrivez à prendre le contrôle de votre vie pour aller à la conquête de votre légende personnelle.


Cela va certainement vous coûter. Chaque chose a un prix. Mais le jeu en vaut la chandelle.

C’est une somme de petites actions qui vous aidera à maîtriser votre vie et votre agenda.


“Pour obtenir quelque chose que tu n’as jamais eu, il va falloir faire quelque chose que tu n’as jamais fait”.

C’est une citation grandiose. Elle est portée d’une grande puissance à mes yeux car elle met en perspective la notion d’agir autrement pour arriver à des objectifs jamais obtenus.


C’est pour ça qu’elle raisonne en moi tous les jours. Pour m’aider à mettre mon coeur, mon corps et mon esprit en mouvement pour atteindre mes objectifs.


Voici d’ailleurs ma méthode secrète pour passer de la procrastination à l’ultra focus.


1 - Se fixer un objectif clair et s’y tenir


C’est un concept basique mais indéniablement puissant. La travail sur la Légende Personnelle est un bon moyen pour ça.


Après avoir clarifier votre mission de vie, vous avez des objectifs en ligne de mire. Et c’est un bon début car vous savez où vous diriger. Votre esprit est guidé et clairvoyant.


L’atteinte de votre but est ce qui vous anime au quotidien. Quelle puissance ! À ce moment là, vous tenez de l’or dans les mains.


Imaginez prendre la mer avec un bateau. Vous sortez du port en allant tout droit.

Où allez-vous arriver ? Difficile de le savoir.


Tandis que si vous avez préparé votre voyage à l’avance. Vous connaissez votre destination. Vous avez la carte et les outils pour arriver à bon port.


La conséquence est que votre aventure sera facilité :


  • Diminution du stress

  • Rapidité d'exécution


🔥 Mais comment se fixer un bon objectif ?



Il existe un fameux concept qui dit qu’un bon objectif doit être un objectif SMART. Précisons :


  • S : Il doit être Spécifique.


C’est précis et compréhensible de tous. Cette année je veux faire 1.000.000 € de Chiffre d’affaires grâce à la sortie de 3 nouveaux produits et une stratégie d’acquisition client via la création d’une communauté sur Facebook.


  • M : Il doit être Mesurable.


Je peux le mesurer et l’analyser : je vais mettre en place un tableau de bord et analyser la progression : il reste 42% à faire.


  • A : Il doit être Ambitieux / Atteignable.


L’objectif doit être suffisamment grand pour qu’il vous mette au défi et vous challenge pour y arriver. Chaque semaine, je vais réaliser une nouvelle campagne de publicité sur Facebook pour toucher ma cible.


  • R : Il doit être Réaliste.


Ne pas douter que l’objectif puisse s’atteindre.


  • T : Il doit être Temporel.


Limité dans le temps. D’ici 12 mois j’aurai atteint mon objectif de CA à 1.000.000 €


Pour me fixer un objectif, ma méthode est la suivante :


Je respecte la règle des 3, 3, 3, 3 :


  • 3 grands objectifs annuels.

  • 3 grands objectifs trimestriels pour atteindre les objectifs annuels

  • 3 grands objectifs mensuels pour atteindre les objectifs trimestriels

  • 3 grands objectifs journaliers pour atteindre les objectifs mensuels.


Tout ce qui me détourne de l’atteinte de ces objectifs doit être écarté. C’est un peu extrême comme approche mais c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour accroître ma concentration sur l’objectif.


D’ailleurs, je regardais une interview de Kobe Bryant, il y a peu de temps. Kobe Bryant est l’un des meilleurs joueurs de Basket de tous les temps. À l'âge de 13 ans, il s’est donné comme objectif de devenir le meilleur dans son domaine. Il disait que tout ce qui le détournerait de son objectif devait être écarté de son chemin. Au final, il a réussi son pari en faisant partie des rares joueurs à avoir marqué plus de 30.000 points au cours de sa carrière. Il a aussi gagné plusieurs titres de NBA.


Évidemment, ce n’est pas gravé dans le marbre. Il faut être agile avec ses objectifs et ajuster si besoin en fonction du cours de la vie :


  • Vous pouvez changer d’objectif

  • Vous pouvez avoir une opportunité incroyable qui vient de tomber.


Mais je précise bien. Tout ce qui vous détourne de votre objectif doit être écarté. Pour avoir ce mindset, vous devez incarner votre objectif. Vous devez y croire, vous devez le sentir et absolument avoir envie de l’atteindre.


Sans ça, la motivation ne sera pas suffisante pour y arriver.


2 - Adopter la stratégie des petits pas.


Votre objectif est de devenir Directeur Commercial, Directeur Financier, de créer votre pâtisserie ou d’apprendre une nouvelle langue.


Génial, vous avez une idée en tête et il n’y a plus qu’à l’exécuter.


Mais pour atteindre cet objectif il va falloir franchir des étapes. Vous ne devenez pas directeur financier du jour au lendemain. Il faut avoir une formation adéquate, un peu d’expérience, une bonne connaissance du monde de l’entreprise…


Ce sont des étapes à franchir pour atteindre votre objectif. Des baby step comme on pourrait le dire.


Si vous vous dites “demain je suis directeur financier” alors que vous n’êtes pas encore rentré dans le monde du travail, je vous suggérerais d’abord de commencer par le début :



  • Développez votre expérience en entreprise et/ou cabinet comptable de manière progressive. Maîtrisez le fonctionnement de la comptabilité. Sachez diagnostiquer les comptes d’une entreprise. Trouvez des sources d’optimisations au sein de votre structure…


  • Créez un profil irrésistible pour les recruteurs et les entreprises : montrez votre expertise technique, formez-vous à la communication pour réussir vos échanges avec les gens qui vont vous entourer : recruteurs, collaborateurs, partenaires (financiers, clients, fournisseurs, administration fiscale..)

  • Etc…


Vous l’aurez compris, il est important de découper son objectif global en petites étapes sinon le risque d’être découragé par l’ampleur des choses à réaliser se fera sentir.

Généralement, lorsque qu’on débute dans sa planification, nous avons tendance à être beaucoup trop ambitieux.


Au début nous sommes motivés en se disant : “c’est décidé, je vais être concentré, rien ne va m’arrêter”.


Ce que je peux vous conseiller au début est le schéma suivant :


  • Soyez honnête et cohérent avec vos objectifs : Si vous avez 6h par jour pour travailler ne planifiez pas 8h de boulot !


  • Diminuez de 20% à 30% vos objectifs initiaux et réajustez par la suite si besoin. Au début, on a tendance à être trop ambitieux en mettant sur une to do list toutes les tâches que nous avons à faire : écrire un article de blog, faire la comptabilité, relancer les clients… J’en passe. Il y a bien sûr une différence sur ce que vous avez à faire et ce que vous pouvez faire. L’idée est qu’à la fin de la journée vous puissiez éliminer toute forme de frustration.


  • Cherchez la progression graduelle : Partez petit pour arriver grand. C’est un conseil que je peux vous donner. Il porte ses fruits. Il vaut mieux commencer par de petits objectifs que vous allez atteindre qu’une somme de choses à faire que vous allez abandonner. L’idée est de progresser chaque jour. C’est très galvanisant de voir notre réussite et notre progression. Ces petites réussites nous encouragent à continuer toujours et toujours.


3 - Se focaliser sur 20% des actions qui vous rapporterons 80% de valeur


C’est une loi imparable ou presque… La Loi de Pareto.


Vilfredo Pareto est un italien qui a mené une étude sociologique à la fin du 19e siècle. Il s’est rendu compte que 80% des richesses de son pays étaient détenues par 20% de la population.


Ce principe n’est pas une science exacte mais elle se retrouve dans plusieurs domaines :


  • 20% des passagers d’un avion représente 80% du chiffre d’affaires

  • 80% des recettes fiscales en France sont payées par 20% des contribuables...


Un exemple plus concret est la chaîne Youtube que j’anime : Les Geeks des Chiffres.

Au moment où j’écris ces lignes les chiffres sont les suivants : la chaîne comptabilise 2.330.000 vues avec 155 vidéos.


Au 2 février 2020, 23 % des vidéos génèrent 76% des vues. Nous y sommes presque.


J’avais réalisé ce travail il y a quelques mois. Résultat : 22% des vidéos génèraient 78% des vues.


Et ce principe est souvent vérifiable.


Avec ça en tête, je me pose toujours les questions suivantes :


  • Est-ce qu’en ce moment je réalise de la valeur pour atteindre mes objectifs ?

  • Est-ce que je suis dans 20% des actions qui vont générer 80% des résultats pour atteindre mes objectifs ?

  • Est-ce que je dois accepter un partenariat ?

  • Est-ce que je dois rencontrer cette personne ?

  • Est-ce que je dois créer un nouveau produit ?


C’est une réflexion importante lorsque je prends une décision. Je crois que c’est d’autant plus important, lorsque l’on veut remettre à plat son organisation ou développer son projet d’entreprise.


Il faut être rigoureux, sinon la procrastination peut s’installer.


Et les tentations sont grandes. “Ah mais il est sympa, je vais l’aider”, “c’est intéressant ce qu’elle propose”....


C’est dur de refuser. Mais c’est important de le faire pour rester concentré sur sa mission. J’en parle dans la partie “Savoir dire NON” de cet article.


4 - Planifier son travail


Vous devez établir un plan d’attaque pour aller à la conquête de vos objectifs. Dans le cas contraire, vous allez vous faire avoir...


1 - Faire une roadmap annuelle


La roadmap est une feuille de route qui permet de visualiser son objectif sur une période plus longue. Beaucoup utilisé dans la gestion des produits, cet outil peut amplement s’utiliser pour tous les objectifs de l’entreprise.


Il existe plusieurs niveaux de temporalité :


  • Court terme : 3 mois

  • Moyen terme : 4 et 9 mois

  • Long terme : au delà.


Cela permet d’avoir une échelle dans le temps des actions à mener au cours d’une année.

J’utilise depuis + d’1 an la roadmap. C’est formidable car je sais exactement ce que je dois faire et quand.


Évidemment, il faut rester agile si la situation s’y prête.


Pour faire une roadmap, vous pouvez utiliser un outil comme Trello.


2 - Planifier la veille pour le lendemain


Savoir où on va est primordial pour se structurer et avancer à pas de géant. Un bon principe pour ça est de planifier les périodes à venir :


  • Je planifie mon année 2021 en 2020

  • Je planifie mon trimestre à la fin du trimestre précédent

  • Je planifie mon mois à la fin du mois précédent

  • Je planifie ma semaine à la fin de la semaine précédente

  • Je planifie ma journée la journée précédente.


Ce process m’aide énormément. Je sais où je vais avant de commencer une période.


Et donc, c’est très facile de commencer votre journée en ayant une feuille de route claire.


5 - Commencer sa journée par les choses les plus importantes


Le début de votre journée doit être consacré à la chose la plus importante que vous devez réaliser.



Imaginez-vous que vous n’ayez que 2h par jour pour travailler.


Qu’allez-vous faire ?


Réfléchir à votre journée de travail ? Regarder 8 fois vos emails ? Regarder les derniers commentaires sur Facebook ? Visionner une vidéo sur Youtube ?


Le temps va se consumer à la vitesse de la lumière à ce rythme !


Vous allez travailler sur un sujet important qui va vous rapprocher de votre objectif. Dès lors que vous l’aurez réalisé, vous aurez le sentiment du travail accompli. Vous aurez la satisfaction de vous rapprocher de votre objectif.


Pour ça, un bon moyen que j’ai trouvé est de se remémorer son objectif. Ce moyen donne de l’énergie et envoie un bon signal à notre cerveau.


D’ailleurs cela s’est complètement intégré dans ma tête lorsque j’ai visionné une vidéo de Robin Sharma que je vous laisse découvrir.


En moins de 10 secondes, j’ai trouvé la vidéo déjà impactante où il dit :


“Nous vivons dans un monde où la concentration est plus précieuse que votre intelligence”.

À méditer…


6 - La course contre la montre pour travailler efficacement


“il n’y a pas une minute à perdre.”


Je préviens, je risque de forcer un peu les traits dans les quelques lignes qui suivent pour marquer un peu les esprits.


Comme précisé plus haut, le temps passe vite. Trop vite même.


C’est une ressource personnelle précieuse. Il faut la choyer. Il faut l’utiliser pour des actions qui comptent. Pour des actions qui nous permettent de devenir la personne que nous souhaitons être.


En restant figés sans rien faire, nous perdons cette ressource et nous voyons nos objectifs s’éloigner.


Imaginez un sablier sur une table.


Il correspond à la durée de notre vie. Nous n’avons aucun pouvoir sur celui-ci. À la naissance, il s’est retourné et maintenant le sable du haut commence à s’écouler vers le bas.Il est impossible d’y toucher. Il s’écoule.


Soit nous restons assis à le contempler, soit nous partons à la quête de cette fameuse légende personnelle.


Pour prendre conscience de ça, je vous invite à regarder la vidéo de Mohamed Ali sur son rapport au temps et sa manière de l’utiliser. Sa vision est pertinente.


J’ai réalisé au fil de mes années d’expériences au combien le temps était précieux. C’est pour ça, que je tente de l’utiliser à bon escient. En tout cas sur des sujets qui comptent pour moi.

Sur des sujets en lien avec mes valeurs et mes objectifs de vie.


Je vous recommande vivement d’y réfléchir 2 min. Je vous assure que cela peut valoir le coup !


Pour les conseils que je peux donner sur cette partie de l’article les voicis en 3 points :


1 - Si fixer une plage horaire pour le travail


En fonction de votre activité : salarié, entrepreneur, demandeur d’emploi ou étudiant, vous êtes rythmé par une plage horaire pour réaliser vos tâches quotidienne.


Pour ma part, j’ai créé une plage horaire de travail qui s’adapte très bien à ma vie personnelle.

Je suis papa et j’aime passer du temps avec ma famille et mes amis. Pas question de rester 15 h au boulot tous les jours. Déjà parce que c’est difficilement tenable dans le temps. Aussi parce que cela nous éloigne d’une vie sociale et personnelle qui mérite d’être vécue.


Je tente par tous les moyens d’assurer un équilibre quand bien même je n’y arrive pas toujours. Nous sommes tous à notre échelle des êtres imparfaits.


Je vous partage ici mon rythme de travail pour les journées du lundi, mardi, jeudi et vendredi :


  • 5h - 7h

  • 8h30 - 12h15

  • 13h30 - 17h45


Le mercredi cela change un peu l’après midi pour passer du temps avec mes enfants.

Mais globalement c’est ce que je réalise chaque semaine. Et j’ai rédigé un pacte avec moi-même. Durant ce temps, je serai consacré à 100% à la réalisation de mes objectifs.


Tout ce qui m’en détourne devra être écarté. Je ne veux pas en perdre une miette. À l’époque je l’ai trop fait, cela m’a coûté un projet d’entreprise. Alors, je suis rigoureux et c’est un modèle qui me correspond.


À vous de tester celui qui sera le plus adapté à votre rythme personnel.


2 - Ritualiser sa journée


Après avoir fixé une plage horaire précise il est important de créer des habitudes. Il n’est plus à prouver que les habitudes jouent un rôle important dans notre vie.

Bonne ou mauvaise d’ailleurs.


Je vous recommande une nouvelle fois le livre d’Onur Karapinar sur le pouvoir des habitudes avec son ouvrage : Petites habitudes, grandes réussites : 51 pratiques inspirantes pour devenir la meilleure version de soi-même.


Il y a des choses que nous faisons mécaniquement sans y prêter attention. Conduire, se brosser les dents, se coiffer le matin, prendre un café en arrivant au bureau…


Pour les journées de travail c’est un peu la même chose.


J’ai commencé par définir une plage horaire. Et dans cette plage horaire je vais aller classer des sessions précises :


  • 5h à 7h : J’aime le matin, c’est d’un calme absolu. On y entend le bruit des oiseaux et tout le monde est au repos. C’est mon moment préféré de la journée. La concentration est pure, mon attention est grande. Dans ce moment, je travaille généralement sur de la rédaction. J’écris sur des sujets en lien avec mes projets : articles de blog, livre, cours en ligne. Il y a aussi une motivation supplémentaire à ce moment : “quand tout le monde dort, j’avance.”


  • 8h30 à 12h15 : Je reste sur un même format. Le matin reste mon domaine de prédilection sur lequel je consacre mon temps à des tâches à haute valeur ajoutée.


  • 13h30 à 17h45 : À partir de ce moment ma concentration est moins bonne. Cette partie de la journée est propice à la stratégie, à de la veille, à des tournages vidéos, à de l’administratif, des coachings, des rendez-vous…


3 - Utiliser la méthode Pomodoro


C’est une méthode très connue dans la productivité et l’organisation. Créée par Francesco Cirillo dans les années 1980, c’est une méthode qui permet de séquencer son travail.

Pour ça, vous avez besoin d’un chronomètre (sur téléphone, ordinateur ou montre) et d’une bonne volonté.


Le principe est le suivant :


  • Vous travaillez 25 minutes sur 1 seule tâche sans vous interrompre. C’est le minuteur qui le fera à votre place.

  • Vous vous reposez 5 minutes à l’issue des 25 minutes

  • Vous recommencez une session et ainsi de suite.


Au début, j’utilisais beaucoup cette méthode pour me réguler dans le travail. Maintenant que j’ai créé mes routines, j’avoue ne plus l’utiliser beaucoup.


Cela m’a beaucoup aidé. Lorsque j’ai commencé réellement cette méthode j’ai joué le jeu à fond.


  • J’avais le chrono alors je me suis mis dans un état d’esprit sportif

  • J’avais un objectif, celui de rester concentrer sur une seule tâche

  • J’avais une mission, terminer la course en 1er. C’est-à-dire, finir la tâche pour passer à une autre.


Cela m’a galvanisé. Ce petit rituel autour de la compétition avec moi même a été le premier palier vers mon efficacité. Pendant 25 minutes j’étais concentré sur une seule et même chose et pendant 25 minutes je devais tout faire pour aller le plus vite possible.


Un super exercice que j’ai du faire pendant 1 mois et demi avant que cela devienne une habitude. Maintenant j’arrive à garder cet état d’esprit.


7 - Éviter le multitâche


Le multitâche est un poison pour la productivité. Je ne suis pas le seul à le dire. Des études ont montré que l’on pouvait perdre jusqu’à 40% de productivité en faisant beaucoup de changement dans la journée.


Il est possible d’écouter un podcast et faire la vaisselle en même temps. Mais écrire un mail pointu tout en parlant à un collègue devient beaucoup plus difficile.


C’est pour cela qu’il faut rester focus. Traiter les sujets les uns après les autres avec une dose de concentration maximum. (Je vous parle de concentration un peu plus bas.)


Cela permet 3 choses :


  • de gagner du temps puisque l’exécution est plus rapide

  • de faire un travail de meilleur qualité puisque vous n’êtes pas coupé

  • de réduire le niveau de frustration à la fin de la journée


Avant j’étais le premier dans le multitasking. C’était horrible. Je ressentais une frustration grande à la fin de mes journées avec ce sentiment : “j’ai l’impression de n’avoir rien fait aujourd'hui”


Je passais d’un sujet à l’autre sans structure précise.


Pour résoudre ce problème j’ai utilisé une méthode franchement contraignante pour ma personnalité.


J’ai créer un agenda planifié au quart d’heure prêt.


L’usine à gaz par excellence.


Certains diront que c’est rigide. Je voulais juste reprendre le contrôle de mon temps.


J’ai tout planifié :


  • l’heure du petit déjeuner

  • le sport

  • mes 30 premières minutes au bureau

  • mes sessions de deep work

  • les plages horaires pour téléphoner ou prendre des rendez-vous

  • les pauses

  • les tâches administratives

  • le traitement des emails

  • le sommeil

  • etc...


Franchement un choc.


Entre se laisser porter par le moment présent et l’autodiscipline, il y avait une grande différence.


J’étais déterminé à m’y tenir pour essayer. Pour voir si cela allait marcher. Alors j’ai suivi le plan à la lettre et l’ultra discipline a envahi ma vie quotidienne.


J’ai du faire ça pendant 1 mois... Grâce à ça, j’ai changé mon mindset. Comme une mise à jour de mon propre système d’exploitation intérieur.


J’ai créé de nouvelles habitudes de travail. C’était impressionnant car j’ai développé mon efficacité et mon efficience. Des sessions de travail courtes et un sujet précis défini à l’avance.


La fierté était là. Celle d’avoir modifiée de mauvaises habitudes en quelque chose de positif.

Au bout d’un moment ce rythme n’était plus tenable. La granularité du planning était trop fine. J’ai réduit la planification au détail au profit d’une planification sur des grosses masses comme précisé plus haut.


Cela m’a beaucoup apporté en terme de structuration et d'exécution.


Prévoir c’est perdre du temps pour en gagner. Vous perdez 10 minutes à planifier, mais votre chemin est tracé. Vous n’avez qu’à suivre le process et exécuter votre plan jusqu’au bout de la journée.


C’est un conseil que je peux 1000 fois vous conseiller pour accélérer votre efficacité et votre efficience.


8 - Travailler avec des outils


Le numérique peut vous faire gagner un temps précieux ou tuer toutes les heures précieuses à votre disposition. Faisons le choix du bien.


Utilisons des outils pour accroître notre productivité. Voici une liste d’outils non exhaustive que je peux vous recommander. Je n’irai pas plus loin avec une liste à rallonge.


LES OUTILS POUR S’ORGANISER


1 - Google Agenda


Un incontournable. C’est simple et facile à utiliser. Avec Google Agenda, je planifie tous mes rendez-vous et mes sessions de travail. Pour le moment, je reste fidèle à ce format qui a aussi l’avantage de se connecter avec pleins d’autres outils.


2 - Trello


C’est une référence pour la gestion de projet. Collaboratif, intuitif et tellement simple à utiliser Trello vous fera gagner un temps précieux pour visualiser la planification et l’état d’avancement de vos projets


3 - Asana


C’est un outil qui j’ai découvert il y a peu de temps. Je pense passer vers cette solution prochainement. Elle permet la gestion de projet avec un design plaisant et agréable. Au delà de ça, Asana est une solution tout en un qui permet d’organiser le travail depuis un seul endroit, de suivre chaque étape des projets et de tenir les délais grâce à des plans graphiques visuels.


4 - Todoist


C’est une belle entreprise avec des valeurs que je partage. Leur mission est d’aider les individus à mieux vivre en reprenant le contrôle sur leur vie.

Todoist est une application de gestion des tâches et de projets. Simple à utiliser encore une fois, c’est une application incontournable dans la gestion du temps et la planification.


LES OUTILS POUR NE RIEN OUBLIER


5 - Evernote


Evernote est un mastodonte dans la prise de notes. Une idée, un article, une vidéo ou une chose à dicter vous pouvez mettre tout ça dans l’application et le partager avec vos équipes


6 - Google Keep


Google Keep est là pour concurrencer Evervote. J’utilise cet outil pour prendre des notes. Je le préfère à Evernote pour sa simplicité d’utilisation. Même si les fonctionnalités sont moins nombreuses, pour un besoin traditionnel c’est selon moi la meilleure alternative.


7 - Pocket


Vous avez trouvé un article intéressant, un post sur les réseaux sociaux ou une vidéo inspirante mais vous n’avez pas le temps de le regarder tout de suite ? Sauvegardez ça dans Pocket pour le découvrir plus tard. En faisant de la veille sur internet il n’est pas toujours facile de retenir tout ce contenu disponible. Si vous découvrez une pépite que vous n’avez pas le temps de regarder, Pocket est un bon moyen pour retrouver ça au moment ou vous en aurez besoin.


LES OUTILS POUR SE CONTRÔLER


8 - Freedom et Cold Turkey


Ces outils vont vous aider à bloquer vos sites favoris. Ceux qui vous appellent à la procrastination. Facebook, Youtube, Linkedin….


Vous n’avez qu’à choisir et l’outil s’exécutera. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur les tâches qui vous feront avancer. Au début de mon cheminement de la procrastination à l’ultra focus, j’utilisais une application web similaire.


Cela m’a aidé à prendre conscience de ma tendance à naviguer à gauche et à droite lorsque le moment n’était pas opportun.


9 - Toggl et Memory


Des outils fabuleux qui vous permettent d’étudier le temps passer sur chaque action.

Vous pourrez voir où votre temps est investi.


C’est très utile pour les entreprises spécialisées dans le conseil comme les avocats, les experts comptables, les freelances…


Ils peuvent voir le temps passé et le temps facturé sur chaque mission.


LES OUTILS POUR GAGNER DU TEMPS


10 - Dashlane


Avec internet, nous avons des comptes partout. Il faut indiquer un mot de passe sur chaque plateforme web. Pour acheter sur Amazon, commander sur Deliveroo, se divertir sur Netflix, apprendre sur une plateforme en ligne...


Impossible de retenir tous ces mots de passe. Dashlane vous permet de saisir vos mots de passe, vos coordonnées et vos informations de paiement.

Un gain de temps énorme. Vous vous connectez rapidement pour aller à l’essentiel plutôt que de faire le fameux processus : Mot de passe oublié ?


11 - Zapier et IFTTT


Ces outils vont supprimer toutes vos tâches chronophages. Elles vous permettent de travailler pour vous, en automatisant la communication entre vos applications.


Exemple :


  • si vous recevez un mail dans Gmail avec une pièce jointe, il peut s’intégrer automatiquement dans Dropbox ;

  • si une personne achète un produit sur un site e-commerce vous pouvez l’intégrer directement dans Mailchimp

  • etc...


La liste est longue et les exemples ne manquent pas ! Vous pouvez retrouver sur le site deux.io un exemple de Zap à réaliser.


9 - Développer une concentration sans distraction


Imaginez-vous pouvoir réaliser tout ce que vous souhaitez sans être dérangé par les autres et par vos propres démons.


“Nous vivons dans un monde où la concentration est plus précieuse que votre intelligence”.


Être concentré est devenu une compétence hautement importante. Votre capacité à engager votre cerveau dans des tâches profondes amène ceux qui y arrivent à l’atteintes de leurs objectifs.


Vous n’avez qu’à regarder les histoires inspirantes des grandes personnes de ce monde pour vous en rendre compte. S’ils y arrivent, il n’y a aucune raison de ne pas y arriver.

Ils ont une méthode. Ils s’écartent des distractions et travaillent en profondeur sur des tâches à haute valeur ajoutée. Sur des tâches qui comptent.


Il existe plusieurs livres traitant de ce sujet dont notamment le célèbre ouvrage de Cal Newport : Deep work : retrouver la concentration dans un monde de distractions


Des études qui datent de 2017 montrent le temps passé sur le téléphone portable. Édifiant !

Il fût un moment ou j’étais dépassé par mes tâches. À la fin de mes journées, j’avais l’impression d’avoir fait un mini pas. J’avais une montagne de choses à réaliser et pourtant je n’avais quasiment pas avancé. J’étais tellement frustré.


Vous n’avez même pas idée.


Alors j’ai décidé de faire un audit de tout ce qui me détournait de mes objectifs.


Voici quelques astuces simples qui m’ont permis de retrouver le contrôle :


  • Rester focus sur toutes les choses qui m’aideront à atteindre mon objectif prioritaire. Ce point est certainement le plus important. J’incarne mon objectif. Je veux l’atteindre. Je sais qu’il est possible. Il est ambitieux et il m’anime tous les jours. Alors il est difficile pour moi de faire quelque chose qui va m’en éloigner. Je crois que c’est un point crucial. Aimer faire ce que l’on fait. Avec ça, nous n’avons pas l’impression de faire des efforts


  • Me désabonner à toutes les newsletters. Sauf les pépites qui m'apprennent quelque chose


  • Regarder mes mails uniquement 3 fois par jour


  • Supprimer les réseaux sociaux de mon téléphone


  • Réserver des créneaux pour répondre aux commentaires de ma chaine Youtube


  • Limiter les rendez-vous externes


  • Ne jamais être dérangé le matin car ce sont les moments où je suis le plus frais


  • Mettre mon téléphone en mode avion quand c’est nécessaire


  • Dire non (je vais vous en parler dans la suite de l’article)


  • Me lever tôt : à 4h45 je suis debout et motivé.


  • Faire des sessions de travail sans être dérangé


  • Réorganiser mon téléphone : le strict minimum pour téléphoner, prendre des notes ou envoyer des messages


Il y a aussi une chose extraordinaire que j’ai découvert pour améliorer ma concentration. Je ne la quitte plus.


C’est la musique pour travailler. Plusieurs études démontrent que cela favorise la concentration. Je n’y croyais pas. Dorénavant je me mets sur Youtube tous les jours avec mon casque pour écouter de longues pistes de musiques spécialement conçues pour le travail, les études et la concentration.


Voici un lien que j’ai trouvé sur le web avec un exemple de Playlist. C’est fort et puissant.


Dès que je mets mes écouteurs, cela conditionne mon esprit. C’est parti, il faut y aller.


J’acquiers le bon état d’esprit et j’exécute mes tâches les unes après les autres comme si j’étais poussé vers l’avant pour réussir à atteindre mon but.


10 - Soigner son lieu de travail


Le minimalisme.


C’est un concept que j’ai mis en place chez moi comme au travail. Dorénavant j’utilise le minimum. Uniquement ce dont j’ai besoin. Le reste, je donne ou c’est poubelle !


Tout doit être propre, aéré et simple. Si j’avais à déménager, cela devrait être réalisable en 1 jour. Aujourd’hui aucun achat est superflu. J’achète avec une démarche écologique et utile.


Au travail, je possède le strict minimum :


  • Un bureau propre

  • Un PC portable pour la mobilité

  • Des écouteurs pour écouter la musique

  • Un chargeur

  • Une bouteille d’eau

  • Le bureau de mon ordinateur vide

  • Et l’histoire est joué.


Chez moi, j’ai fait un ménage de printemps. C’est incroyable de posséder tant de choses inutiles que l’on peut accumuler dans une vie. Toutes les semaines, je me suis astreint à jeter ou donner quelque chose.


Ma maison est devenue plus spacieuse. Plus fraîche. Plus agréable à voir.


N’allez pas imaginer que c’était invivable. Loin de là. Mais aujourd'hui, je m’y sens mieux qu’avant.


11 - Savoir dire NON 📣


Le non est un super pouvoir. Une arme de destruction massive. C’est la formule magique qui va vous aider à franchir des étapes dans vos projets. Des paliers dans votre vie.


Croyez le ou pas, le non est libératoire. Il permet de vous faire passer vers une autre dimension de votre développement personnel.


Il permet de vous affirmer. Il permet de vous révéler. Il permet de vous rendre plus fort.

Cette fonctionnalité doit faire partie de votre boîte à outil. Elle vous fera avancer à pas de géant.


Car “oui”, dire “non” vous facilite l’accès à vos objectifs. Au premier abord, il peut paraître égoïste. Mais il n’en est rien. Il ouvre le chemin des possibles dans la quête de votre légende personnelle. Il doit juste être utilisé à bon escient et au bon moment.


J’en suis le premier convaincu.


  • C’est l’une des choses qui m’a le plus aidé à sortir de la procrastination.

  • C’est l’une des choses qui m’a le plus aidé pour exécuter mes tâches plus rapidement.

  • C’est l’une des choses qui m’a le plus aidé pour sortir d’une emprise interne à l’égard du monde.


À l’époque, j’étais toujours partant pour dire oui. Pour ne pas blesser. Pour faire plaisir. Pour aider. Pour rester sympa aux yeux du monde.

Mais au fond, je perdais un temps inouï à faire des choses qui n’étaient pas en lien avec mes projets et mes aspirations.


Parfois même, j’acceptais des rencontres ou des échanges téléphoniques juste pour aider ou juste par pudeur de refuser.


À la fin, j’essayais de me convaincre du bien fondé de ma décision. Arrivé à l’approche du rendez-vous je n’avais qu’une envie c’était de l’annuler. Mais je ne le faisais pas par empathie. Par peur de décevoir.


Dorénavant, je fonctionne bien différemment. J’ai 3 règles à respecter avant de me prononcer :


  • Je me pose une question systématiquement : est-ce que cela me rapproche ou m’éloigne de mon objectif ? S’il m’éloigne, la réponse est “non”.


  • Mais je reste ouvert : je fonctionne par résonnance et par feeling. J’aime découvrir de nouvelles personnes pour les aider ou créer du lien authentique. C’est un point très important pour moi. Cela fait partie de mes objectifs de vie. J’aime les gens et je veux le meilleur pour eux. J’aime les voir réussir, s’épanouir, foncer… Et c’est tellement enrichissant pour tout le monde.


  • Et pour ce dernier point, je garde un temps dédié : des créneaux dans le mois pour faire des rencontres ou des échanges. La rigidité n’est pas un allié précieux. L’ouverture reste une bonne chose pour apprendre et découvrir.


Il faut simplement que cela soit maîtrisé. S’assurer que dire oui ne vous posera aucun problème interne. Aucune frustration.

Mais comment dire non ?

Au début c’est dur. Mais cela s’apprend. Comme tout. Et avec un peu de pratique vous verrez que vous allez y arriver. Le pire c’est que les gens comprennent très bien si vous le faite avec bienveillance et gentillesse.


Il y a 2 manières de procéder :


  • Soyez convaincu et convainquant : ne cherchez pas d’excuses à votre refus. Assumez-le mais soyez poli et sympathique.

  • Trouvez une alternative : “je ne peux pas mais untel pourra vous aider”


12 - Être entouré des meilleurs


Qui ne connaît pas cette célèbre citation de Jim Rohn :


“Vous êtes la moyenne des cinq personnes avec qui vous passez le plus de temps”

Plusieurs études ont démontré l’impact de l’entourage sur nos décisions, nos comportements, notre poids et même notre pouvoir financier…


Nous aurons tendance à prendre ce que les autres nous donnent. Alors vigilance !


  • Soyez entouré par meilleur que vous. Vous serez happé par leurs compétences, leur vision, leur motivation... Cela va vous tirer vers le haut à vitesse grand V.


  • Evitez les personnes toxiques. Limitez les échanges, ne donnez pas trop de matières dans les sujets : Qu’en penses-tu ? Mais tu devrais faire ça... ! J’ai une idée pour toi… Soyez bref et concis, sinon vous n’allez pas vous en sortir. Et dans le cas où, cette personne est proche de vous, essayez de l’aider le plus possible. Mais si vous avez tout essayé et que le résultat est le même c’est que vous n’avez pas le bon discours ou que vous n’êtes pas la bonne personne pour lui résoudre son problème. Dans ce cas, le meilleur service que vous pourriez lui rendre c’est de trouver une personne compétente pour l’aider.


  • Soyez le meilleur pour les autres. Comme vous allez côtoyer les meilleurs pour apprendre, vous allez devenir ce meilleur pour une personne. Pour lui transmettre ce que vous avez appris. Pour faire tourner le savoir. C’est une formule écologique qui profite à tout le monde. Vous apprenez, vous pratiquez et vous transmettez. Et comme je le dis souvent : transmettre quelque chose c’est l’avoir appris 2 fois.


13 - Être à l’écoute de son corps


“Un esprit sain dans un corps sain.”


C’est une image bien parlante.


Pour être fort, en forme et bourré d’énergie, il va falloir prendre soin de soi et se chouchouter. Trouver l’équilibre parfait entre plaisir et effort. Tout ce qui donne des résultats n’est généralement pas une partie de plaisir au premier abord. Mais le jeu en vaut la chandelle sur le long terme.


Vous allez atteindre un niveau d’énergie fou. Vous lever plus tôt, avoir du temps pour vous, faire plus avec moins. Grâce au respect de vous même vous pourrez aller à la quête de votre légende personnelle avec une plus grande facilité.


La réussite personnelle est une équation de plusieurs variables. Le corps et l’esprit font partie intégrante du processus de résolution.


Il va falloir s’armer de patience et y aller par étape. Je peux vous recommander des choses simples dont vous avez forcément connaissance :


  • Faites du sport.


Avant le sport c’est dur. Une fois la séance terminée, on sent notre corps revivifié. D’attaque pour affronter la suite des évènements.


Des études ont démontré ses bienfaits sur la santé. Sur la santé mentale, le diabète, les maladies cardiovasculaires… Vous pouvez d’ailleurs consulter le site ameli.fr pour voir l’ensemble de leurs articles sur l’activité physique et la santé.


C’est hyper intéressant !


Je vous laisse aussi imaginer mener une activité physique toutes les semaines. Pas forcément à grande dose mais 45min x 2 ou 3 jours.


Un régal pour soi-même.


  • Faites-vous de bons petits plats.


Sains et équilibrés. Ni trop, ni pas assez. Faites-vous plaisir dans une certaine mesure. J’ai testé le régime burger, pizza et pâtisserie, je vous le garantie ça ne fonctionne pas !


Vous pouvez trouver des recettes et des conseils partout sur le web.


Allez faire un tour sur Mangerbouger, Yuka pour ne citer que ça....


  • Faites-vous un rituel de sommeil


Le sommeil est vital pour la santé.


Depuis 50 ans les études ont démontré le rôle majeur du sommeil dans la régulation et la réparation du corps. C’est important de soigner son sommeil.


Rappelez-vous de votre état lorsque vous avez passé une mauvaise nuit ?

Je suis prêt à parier que ce sentiment vous le connaissez.


Soyez attentif à dormir le temps nécessaire pour être en forme. Votre productivité, votre mémoire et votre attention vous dira merci.


D’ailleurs, il existe de plus en plus de startups spécialisées dans l’analyse et l’amélioration du sommeil (Dreem, Dodow).


De mon côté je tente de dormir toujours à la même heure.


Depuis que j’ai créé des routines je dors vers 22h pour me lever à 4h45.


Si je sens que mon corps a besoin d’un peu plus de sommeil, je dors un peu plus longtemps le weekend et un jour de la semaine.


  • Faites de vraies pauses


Nous ne sommes pas des machines. Travailler des heures sans s’arrêter est difficilement tenable dans la durée.


Même si certains aimeraient travailler en profondeur des heures durant, un moment donné il faut se lâcher.


La concentration diminue, la fatigue se fait ressentir, la motivation chute…

Il est temps de souffler !


Prenez de vraies pauses, loin des écrans, proche des choses qui vous plaisent. Cela vous permettra de reprendre le contrôle sur vous et repartir de plus belle.


14 - Savoir se récompenser


“Après l'effort le réconfort”


Je fonctionne un peu comme ça maintenant. Et je m’en porte très bien. Avant j’étais dans la restriction. Pas avec les autres mais avec moi-même. En cas de victoire personnelle je ne me récompensait pas. C’est bien dommage !


Aujourd’hui, je me prête volontier à ce jeu. Le réconfort n’est pas nécessairement matériel. Il peut prendre plusieurs formes :


  • Faire une balade

  • Se féliciter

  • Prendre un bon repas

  • Voir des amis

  • Profiter en famille

  • Sortir au cinéma

  • ….


L’idée est de trouver quelque chose qui va vous détendre et vous faire plaisir plus souvent que d’habitude.


En revanche, j’ai défini des règles pour gagner ma récompense. Je dois impérativement faire avant de recevoir. Réaliser le 1% des choses qui m’aident à avancer vers mes objectifs.


C’est un système discutable mais qui fonctionne très bien chez moi.


Alors n’hésitez pas à vous valoriser et vous faire plaisir.


15 - Toujours apprendre


Le dernier point que je veux aborder dans cet article est l’apprentissage.


L’apprentissage continu tout au long de la vie. J’aime profondément apprendre. Pourtant à l’école ce n’était pas mon fort.


J’ai compris tardivement que le savoir était une arme précieuse. Bien utilisé, il peut faire des miracles dans la vie.


Derrière chaque réussite il y a des compétences. Derrière chaque échec, il y a un manque de savoir.

C’est pour ça que nourrir son esprit et accroître ses capacités est un prérequis pour avancer dans la quête de sa légende personnelle. Tout au long du chemin, il faut surmonter des obstacles. Chaque étape est une opportunité unique pour apprendre.


J’ai découvert que l’apprentissage était un vecteur incroyable de motivation dans mon évolution. Aujourd’hui, cela fait partie intégrante de ma routine quotidienne.

Je tente d’apprendre au moins 30 min par jour sur tous les sujets qui me passionnent ou m’aident à atteindre mes objectifs.


En faisant un petit calcul cela peut donner sur une année sans le faire tous les jours :


  • 30 min x 300 jours : 150 heures soit plus d’un mois par an à apprendre sans forcer.


Depuis fin 2018 j’ai appris tellement de choses sur le marketing, la pédagogie, la spiritualité, le management, la neuroscience, la communication, l’entrepreneuriat, le commerce, le digital, la lecture rapide, la relation client…


J’ai considérablement augmenté mon niveau et cela m’a permis d’atteindre mes objectifs.


Pour apprendre j’ai utilisé une multitude de moyens :


  • J’écoute des podcasts

  • Je fais des formations en ligne

  • Je participe à des Mastermind

  • Je m’inscris à des newsletters intéressantes

  • Je lis énormément de livres


Ce dernier point est sans doute l’un des plus importants dans mon processus d’apprentissage. D’ailleurs c’est pour cette raison que je me suis formé à la lecture rapide en 2019.


Grâce à ça, j’ai augmenté ma vitesse de lecture par 3, 4 en 3 semaines. Je suis devenu fan de ça. Cet outil est formidable pour appréhender un sujet dans son ensemble. Alors, je l’utilise sans modération.


En 2019, j’ai même participé à un championnat de France de lecture rapide. C’était fun. Challengeant. Inspirant.


J’ai perdu mais qu’importe. Le principal n’était pas de gagner mais de donner le meilleur de moi-même. J’ai appris encore une fois au côté d’un public varié avec des expérimentés et des novices.


C’était une belle expérience.


Je suis profondément convaincu qu’apprendre est l’une des clés indispensables à son développement personnel.


Vous pouvez développer un état d’esprit de croissance : pour Avancer, Grandir et Évoluer continuellement.


Pour conclure


Fils d’ouvrier

Fils d’immigré

Enfant du 9.3

Nul à l’école

Ultra timide

5 CDI en 5 ans


On m’avait dit : « Nicolas, tu vas te cramer avec ton CV, tu bouges trop »


J’ai été comptable, contrôleur de gestion, responsable financier et même consultant en recrutement. J’ai multiplié mon salaire par 2 puis divisé par 2 en fonction de mes jobs.


Mais peu importe, je me cherchais, mais peu importe je n’ai jamais lâché l’affaire !

J’étais nul à l’école, alors j’ai travaillé plus, j’étais timide, alors je me suis forcé à ne plus l’être, je ne trouvais pas de sens dans mes jobs, alors je suis parti pour tester d’autres aventures.


Jusqu’au jour où j’ai créé ma 1ère startup à 27 ans. Une belle réussite pour un démarrage sans aucune expérience dans l’entrepreneuriat.


Alors passionné et avec une motivation de dingue, j’ai fait un autre projet en parallèle : un ECHEC total, j'ai failli tout perdre mais un apprentissage que vous ne trouverez pas dans les livres.


Aujourd’hui, j’ai cofondé Les Geeks des Chiffres. On s'est donné 10 ans pour former tous les étudiants de France à la Comptabilité et Gestion Financière dans le but de développer des compétences demandées par les entreprises et obtenir des diplômes reconnus.


Ce dernier projet d’entreprise réalise des records jamais atteint en 6 ans d'entrepreneuriat.

Croissance progressive du CA tous les mois, record de rentabilité, salaire à la hausse, satisfaction client accrue, mission plus grande...


Le projet est fou 🚀, les étudiants toujours plus nombreux. Les retours toujours plus gratifiants.


Il m’a fallu 10 ans pour trouver la formule... Alors même si vous tombez, relevez-vous !

Vivre en lien avec ses aspirations et ses valeurs demande des efforts. Chaque effort, chaque action nous rapproche de nos objectifs.


Et nous avons pour ça un pouvoir extraordinaire. C’est la capacité d’agir au quotidien pour atteindre ce but.


Depuis que j’ai repris le contrôle de moi-même, beaucoup de choses ont changé dans ma vie d’entrepreneur et personnelle.


Le fruit d’une succession d’échecs et de réussites. Le fruit d’un apprentissage continu durant des années qui m’a aidé à devenir une meilleure version de moi-même et atteindre mes objectifs.


Aujourd’hui, je vis chaque instant avec une intensité forte. Sans en perdre une miette.


  • Je travail moins qu’avant

  • J’ai plus de temps pour moi

  • Je passe plus de temps avec les autres

  • Je profite réellement de chaque instant


Merci pour votre lecture.


Je vous souhaite le meilleur !


🎁 Vidéo Bonus






Je suis Ceo de l'école en ligne @Les Geeks des Chiffres, co-Créateur d'une chaîne Youtube spécialisée en Comptabilité et Gestion et Coach en développement des compétences financières. J'écris par plaisir, pour partager mes découvertes et mes leçons de vie.




> Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir du contenu concret et actionnable.

Fait avec ❤️ et 💪 à Paris. 

Copyright 2020 - NicolasPiatkowski.com